General

L’agrandissement de l’aéroport de Vienne interdit au nom du climat

15 Février 2017

C’est une première mondiale ! En Autriche, la justice interdit la création d’une troisième piste à l’aéroport de Vienne. La raison ? L’impact sur le climat et la destruction de terres agricoles.
Berlin, correspondance
La nouvelle a de quoi ravir tous les opposants aux grands projets inutiles – et les gens préoccupés de l’avenir de la planète. En Autriche, la justice a interdit l’agrandissement de l’aéroport de Vienne au nom de la protection du climat. Dans une décision rendue publique le 9 février, le tribunal administratif fédéral de la capitale autrichienne a estimé que “l’intérêt public lié à la protection contre les effets négatifs du changement climatique, dû en particulier aux émissions de CO2, est supérieur aux intérêts publics positifs attendus de la réalisation du projet” (texte de la décision, en allemand). En clair, la réduction des émissions de gaz à effet de serre prime sur les retombées économiques supposées du projet.
Les juges font valoir que les objectifs autrichiens de lutte contre le réchauffement climatique sont incompatibles avec la réalisation d’une troisième piste à l’aéroport de Vienne-Schwechat. Les expertises qu’ils ont commandées ont évalué à 2 % la hausse des émissions de gaz à effet de serre imputables aux transports en Autriche si le projet sortait de terre.
La troisième motivation avancée par les magistrats viennois concerne l’avenir des terres cultivables, dans un pays très attaché à l’agriculture traditionnelle. “La préservation de riches terres arables pour l’alimentation des générations futures est également une urgence qui s’impose”, écrivent-ils. Le projet menaçait de détruire 760 hectares de terres, selon le journal viennois Augustin.
Partisans et opposants s’entendent pour dire que cette décision est une première mondiale. La presse germanophone rappelle que les précédentes plaintes de ce genre dans le monde ont été systématiquement rejetées.
Les membres du collectif citoyen à l’origine de la plainte ont salué la décision du tribunal, qui “a trouvé le courage d’arrêter le projet malgré l’énorme pression politique”. Herbert Janschka, le maire (ÖVP, conservateur) de Wiener Neudorf, une commune à proximité de l’aéroport, s’est lui aussi réjoui d’une “décision d’avenir qui va dans le sens de notre environnement et de notre santé”.